Les aides financières pour l'accès aux soins des seniors

Les aides financières pour l'accès aux soins des seniors

Dans un contexte où le coût de la santé augmente, les remboursements des prestations par l’Assurance Maladie diminuent et la « consommation » de soins augmente sensiblement avec les années, il est vraiment  important de bénéficier d’une complémentaire santé qui permette de pratiquer les soins dont on a besoin et d’être bien remboursé.

Faute d’anticipation ou de moyens financiers suffisants, un nombre important de personnes renonce aujourd’hui à se soigner :

renonciation aux soins

Quand les ressources sont insuffisantes, il est possible de bénéficier de certains dispositifs qui facilitent l’accès aux soins :

  • La Couverture Maladie Universelle (CMU) de base
  • La CMU complémentaire
  • L’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS)

 

1. CMU de base

La CMU de base permet à toute personne qui réside en France de façon stable et régulière, depuis plus de trois mois, de bénéficier de la Sécurité Sociale.

L’affiliation est gratuite si le niveau des ressources est inférieur à un certain plafond (9 601 €/an en 2014). Elle est payante au-delà.

consultation médecin traitant

Comme pour tous les autres assurés sociaux, les remboursements varient de 60 % à 100 % pour les actes et prestations et de 15 % à 100 % pour les médicaments.

Les personnes qui relèvent déjà d’un autre régime obligatoire d’Assurance Maladie et les étrangers en situation irrégulière ne peuvent pas en bénéficier ; Ces derniers peuvent demander l’Aide Médicale d’Etat (AME).

2. CMU complémentaire

La CMU complémentaire propose aux personnes dont les ressources sont faibles de bénéficier d’une complémentaire santé gratuite.

3 conditions doivent être remplies : être en situation régulière, résider de façon stable et régulière en France depuis plus de trois mois et respecter le plafond de ressources (8 645 €/an pour une personne seule, 12 967 €/an pour 2 personnes composant le foyer*,... ).

L’assuré peut choisir que sa CMU complémentaire soit gérée par sa caisse d’Assurance Maladie (dans ce cas, il a un seul interlocuteur pour toutes ses dépenses de soins) ou par un organisme complémentaire agréé.

Bon à savoir : les prestations sont identiques quel que soit l’organisme choisi. De plus, la CMU-C ouvre droit aux tarifs sociaux pour le gaz et l’électricité.

3. L’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS)

L’ACS est une aide financière pour payer tout ou partie d’une complémentaire santé pendant 1 an.

Elle est réservée aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond de la CMU-C, dans la limite de +35 % maximum.

Elle permet de bénéficier d’une dispense totale d’avance de frais, des franchises médicales et de la participation forfaitaire de 1€ ainsi que de tarifs médicaux sans dépassement d’honoraires, y compris en secteur 2.

Le montant de l’aide dépend de l’âge du bénéficiaire. Pour les personnes de 50 à 59 ans : elle est de 350 €/an, au-delà de 60 ans, elle atteint 550 €/an. De plus, l’ACS ouvre droit aux tarifs sociaux pour le gaz et l’électricité.

 

Sources : *Fonds CMU, Références n°58, données 2014. **Décret n°2014-782, journal officiel du 09/07/2014.

Vous cherchez une mutuelle santé adaptée aux plus de 55 ans ?

Trouvez la mutuelle seniors spécifique à vos besoins et à votre budget.