L'automédication : pratique de plus en plus courante chez les seniors

L'automédication : pratique de plus en plus courante chez les seniors
NOMBREUSES SONT LES RAISONS QUI POUSSENT LES SENIORS À L'AUTOMÉDICATION...

Prix des médicaments, déremboursements, absence de complémentaire santé ou souhait de ne pas multiplier les visites chez le médecin...

 

QUE SOIGNE T-ON PAR AUTOMÉDICATION ?

Rhume, maux de gorge, fièvre, diarrhée, maux de ventre, brûlure, petits coups ou blessures… se soigner seul est entré dans les mœurs pour beaucoup d’entre nous.

(IMAGE)

En revanche, un certain nombre de précautions doivent être respectées pour éviter les problèmes d’interactions médicamenteuses.

 

automédication
QUELS SONT LES POINTS DE VIGILANCE ?

- Les personnes souffrant d’une maladie chronique comme des problèmes cardio-vasculaires, un diabète, un cancer, de l’hypertension artérielle, etc... ne doivent pas pratiquer l’automédication car certaines molécules ne sont pas compatibles comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens avec l’aspirine ou l’Ibuprofène, par exemple.

- Attention aux interactions médicamenteuses qui peuvent provoquer une somnolence, des allergies, un risque de surdosage ou être carrément incompatibles.

- Il est important de ne pas prendre au hasard un médicament de votre armoire à pharmacie sans avis médical.

- Demandez systématiquement conseil à votre pharmacien en lui indiquant les traitements que vous suivez, il saura vous informer.

- Enfin, lisez attentivement les notices explicatives des médicaments que vous utilisez.

- Pour information, un médicament déremboursé est souvent un médicament jugé  inefficace, ou dont l’efficacité est peu probante.

Vous cherchez une mutuelle santé adaptée aux plus de 55 ans ?

Trouvez la mutuelle seniors spécifique à vos besoins et à votre budget.