La dénutrition

La dénutrition
DE QUOI S'AGIT-IL ?

L’appétit a tendance à diminuer avec l’âge.
La personne connaît parfois des troubles bucco-dentaires ou digestifs, cela peut également être du à la prise de certains médicaments, à un état dépressif ou encore, elle pense tout simplement que sa moindre activité physique nécessite de diminuer ses apports énergétiques.

Ainsi, la dénutrition est assez fréquente chez les personnes âgées et a des conséquences sur leur santé car elle engendredes carences responsables d’une fonte musculaire, d’une baisse des défenses immunitaires et d’un affaiblissement général.

La dénutrition n’est pas uniquement liée à ce que vous mangez. Portez une attention particulière à ce que vous buvez, cela participe à un bon équilibre nutritionnel.

 

QUELS SONT LES SIGNES À PRENDRE EN COMPTE ?
12 signes d'alerte

Le Programme National Nutrition Santé (PNSS) est un plan de santé publique qui vise à améliorer l’état de santé de chacun en agissant sur la nutrition.

Ce programme met en évidence 12 signes d’alerte étant entendu qu’un seul de ces éléments peut suffire à évoquer un risque de dénutrition chez une personne âgée.

 
3 BONS RÉFLEXES POUR PRÉSERVER SON ÉQUILIBRE NUTRITIONNEL
nutritionniste diététicien

1. Continuer à bien manger

- Faire 3 repas par jour, même légers- Continuer les protéines (1 à 2 fois/jour) : œufs, viande, poisson, volaille... ni les laitages (fromages, fromage blanc, yaourts, desserts lactés...)

- Consommer des fruits et légumes en quantité suffisante

- Enrichir les plats (fromage râpé, œuf)

- Prendre une petite collation à l’heure du goûter.

2. Penser à boire, entre 1L et 1,5L /jour

- Si la personne n’a pas soif, elle peut prendre l’habitude de boire au réveil puis de petites quantités régulièrement, tout au long de la journée.

- Varier les boissons en fonction de ses goûts : eau (plate, gazeuse, aromatisée, riche en magnésium...), thé, tisanes, café (ou décaféiné), chicorée, lait, jus de fruits ou de légumes, soupes, bouillons, … Et pourquoi pas se laisser tenter par un soda, de temps en temps !

3. Une inquiétude ? Un trouble réel semble s’installer ?

- Le mieux est d’en parler au médecin qui peut prescrire des compléments alimentaires ou inciter à consulter un nutritionniste ou une diététicienne.

- Il est toujours possible de se faire aider pour faire ses courses, ne pas manger seul, se faire livrer des plats tout préparés ou se renseigner sur les foyers restaurants près de chez soi.

Vous cherchez une mutuelle santé adaptée aux plus de 55 ans ?

Trouvez la mutuelle seniors spécifique à vos besoins et à votre budget.